C’est la devise de ce chef de projet au sein de BNP Paribas Cardif à Taïwan qui vient de terminer la phase de test d’un projet innovant : « Mind the Gap » ou la gamification au service d’une meilleure compréhension de l’assurance. Rencontre.

Pouvez-vous nous parler du projet "Mind the Gap" ?

 

Rendre l’assurance plus accessible et donc plus compréhensible, voici les objectifs que nous avions en ligne de mire en lançant ce projet. D’où la naissance de Mind the Gap, une plateforme digitale pour comprendre les besoins des prospects et leur proposer des solutions d’assurance adaptées, que ce soit en épargne ou en protection. Son point différenciant ? La gamification, c’est-à-dire le recours à des mécanismes du jeu, pour proposer des suggestions d’assurance sur mesure à notre cible. Concrètement, les prospects sont immergés dans une expérience de jeu qui leur permet de définir leur profil et leurs besoins de protection. Ils peuvent ainsi découvrir, de façon ludique, la solution d’assurance qu’il leur faudrait souscrire pour se protéger à hauteur de leur besoin réel. 

 

Pourquoi avoir fait le pari de la gamification ?

 

Les enjeux sont double. Chercher d’abord à comprendre les besoins de nos clients le plus précisément possible pour leur proposer les offres les plus adaptées. Et aussi avoir une communication compréhensible par le plus grand nombre. Parce que nous avons conscience que l’assurance peut être perçue comme difficile à appréhender en raison de la complexité des termes utilisés tout au long du parcours client. Alors nos équipes se sont pleinement mobilisées. Après de nombreuses heures de brainstorming, nous avons choisi de tester la gamification pour améliorer l’expérience client, un concept encore nouveau dans le secteur de l’assurance. Nous sommes partis du postulat qu’en offrant une expérience divertissante et agréable, l’assureur peut, plus facilement, créer du lien, engager et fidéliser sa cible. Ce projet s’inscrivait également dans notre ADN d’innovation. Nous avons notamment travaillé avec le Cardif Lab’ pour mettre au point et tester cette solution. 

 

À qui s’adresse ce service ?

 

"Mind the Gap" s’adresse aux femmes et hommes entre 25 et 40 ans, digital-friendly, qui recherchent un assureur pour développer leur capital et les accompagner dans leurs projets de vie ! 

 

Quelles sont ses perspectives ?

 

Testée depuis décembre 2019, la plateforme sera lancée à plus grande échelle à Taïwan au premier trimestre 2021, mais il nous reste encore beaucoup de défis à relever ! Si la phase d’industrialisation est un succès, nous pourrions la commercialiser via nos partenaires pure players digitaux.