Fintech : les produits pour seniors prennent de la bouteille - news - Corporate
Saut au contenu

Fintech : les produits pour seniors prennent de la bouteille

13 novembre 2018

Nanterre, le 13 Novembre 2018

Les personnes âgées représentent une part de plus en plus importante de la population, et demeurent actives plus longtemps. C’est la raison pour laquelle les start-up financières s’intéressent de plus en plus à ce marché, au point de concevoir désormais des produits spécifiques à cette clientèle.

 « Il existe une relation de plus en plus forte entre le vieillissement de la population et la technologie. De nombreux progrès médicaux ont été réalisés, mais les fintech spécialisées dans le domaine de la santé financière des plus âgés sont relativement nouvelles. Les baby-boomers qui approchent de la retraite commencent par exemple à manifester de l’intérêt pour l’intelligence artificielle dans la planification financière », explique Elizabeth Loewy, cofondatrice et directrice des opérations (COO) à  EverSafe, un service de surveillance des activités bancaires.

Les fintech qui s’adressent au segment le plus âgé de la population répondent à un double objectif : protéger les finances des seniors et préserver leur indépendance. La plateforme en ligne Cake, en service depuis trois ans, concerne par exemple l'héritage et la gestion de patrimoine. Elle permet aux personnes en fin de vie de rédiger des directives anticipées concernant les domaines juridiques et financiers (ou comment honorer les dernières volontés grâce au digital). True Link offre quant à elle un service financier de compte d'investissement et carte de débit prépayées, qui permet de veiller au bien-être financier des personnes âgées.

Le marché de la silver économie est conséquent, puisqu’« en 2050, le nombre de personnes âgées aux États-Unis aura presque doublé. Elles détiennent actuellement plus de 70% de la richesse de la nation. Anciennement procureur en charge de la fraude, je sais que les abus financiers contre les aînés sont communs et dévastateurs : ils tuent des personnes âgées et détruisent des familles », rappelle Elizabeth Loewy. Sa start-up vise justement à protéger les seniors des arnaques financières en détectant, grâce à un algorithme, les activités suspectes sur leurs comptes bancaires. Dans la même veine, le projet Senior Money Project propose des vidéos pédagogiques pour leur apprendre à identifier les escroqueries. EverSafe va plus loin : le logiciel analyse les données bancaires afin d’identifier d’éventuelles irrégularités – dépenses inhabituelles (en général des sommes élevées), nouvelles cartes de crédit, transactions impayées, etc.

Pour EverSafe, « la sécurité financière des personnes âgées est un aspect essentiel des soins de santé ». Ce sont généralement les familles qui contactent l’entreprise – « des aînés et des baby-boomers qui s'inquiètent pour leurs parents et leurs proches », précise la COO. EverSafe travaille également en partenariat avec des professionnels : planificateurs financiers, courtiers, banques, coopératives de crédit, services RH, comptables et tuteurs, pour ne citer qu’eux. Cette vigilance étendue à différents cercles est essentielle, car les risques de fraude et de vol d'identité se multiplient à mesure que le proche vieillit et que sa vigilance baisse. « L’amélioration des algorithmes, l'apprentissage automatique et les logiciels d’alerte en temps réel pourraient mettre un terme à l'abus financier contre les aînés. L'utilisation croissante des services bancaires en ligne et d'internet par les personnes âgées permet aujourd’hui aux institutions financières de mettre en place des outils de surveillance et de détection des fraudes. »

Par ailleurs, les seniors d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier : ils sont plus dynamiques, plus amateurs de technologie et en meilleure santé. Ils veulent également profiter de la vie active plus longtemps, et les entreprises ont tendance à moins leur fermer leurs portes. Lexy Martin, une septuagénaire employée par l’entreprise de Big Data RH Visier, témoigne : « Même si j'ai dépassé l'âge moyen de la retraite, j'aime mon travail et je ne conçois pas que quelqu'un puisse perdre l'opportunité de travailler simplement à cause de son âge. ». En s’appuyant sur le rapport produit par sa société sur l’âgisme dans le secteur technologique, elle explique que « les entreprises ont besoin de diversifier leurs canaux de recrutement afin d'acquérir les compétences et l'expertise dont elles ont besoin, dans un contexte de guerre des talents. Elles doivent également s’attacher à conserver les compétences et l'expertise de leur main-d'œuvre plus âgée pour la même raison. »

Dans une société où le vieillissement n’est plus forcément associé au déclin, le monde de la tech semble prendre bonne note du fait que les plus âgés ont toute leur place du côté de l’offre comme de la demande. À mesure que le numérique est plus largement adopté, les solutions digitales deviennent accessibles à tous, et les fintech reconnaissent désormais l’importance de s’adresser à différents publics. L’âgisme n’a qu’à bien se tenir.

 

Veiller sur sa santé à domicile ? C’est ce que propose BNP Paribas Cardif France en créant une offre d’e-santé à destination des personnes âgées.

Génération Care est une plateforme développée en partenariat avec des médecins pour améliorer, préserver la santé des seniors et accompagner les aidants.

Le principe est simple. Il s’agit de recueillir les données du patient à partir de 4 appareils - une balance, un tensiomètre, un podomètre et un thermomètre – qui transmettent les informations à une tablette connectée. Selon des seuils définis au préalable par le médecin traitant, la tablette envoie, en cas de besoin, des messages au patient sur son état de santé et des SMS aux aidants. En dernier recours, des alertes sont transmises à une plateforme médicale qui indique la bonne démarche à suivre. Grâce à ces informations, il est possible de mener des actions de prévention efficaces pour éviter ou retarder la perte d’autonomie du patient et son entrée en dépendance.

La solution Génération Care a été conçue par un Conseil Scientifique constitué de médecins généralistes, gériatres, infirmières, kinésithérapeutes et nutritionnistes. Génération Care a été testée avec succès en 2017 auprès d’une cinquantaine de patients, une trentaine d’aidants et une dizaine de médecins.

La mission de BNP Paribas Cardif est de rendre l’assurance accessible au plus grand nombre, y compris les personnes les plus vulnérables Grace à cette initiative, BNP Paribas Cardif accompagne ainsi le bien-vieillir à travers une application tablette adaptée et conçue pour les séniors. La solution Génération Care a aussi pour objectif de lutter contre l’isolement en favorisant le lien social.

 

 

Article écrit en collaboration avec l'Atelier