De l’ESG a l’impact investing, les investissements responsables gagnent du terrain - news - Corporate
Saut au contenu

De l’ESG a l’impact investing, les investissements responsables gagnent du terrain

15 juin 2018

 

Donner du sens à ses investissements. Cette approche s’est développée autour de la prise en compte des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans les décisions d’investissement des entreprises.

Les investisseurs qui mettent en place une démarche d’Investissement Socialement Responsable (ISR) sont convaincus qu’une entreprise qui se préoccupe de son impact sur l’environnement, de sa pratique d’une bonne gouvernance et de son impact social, est une entreprise qui se projette à long terme et se met en situation d’être durablement performante. De telles pratiques donnent aux entreprises des armes efficaces pour faire face aux aléas du futur et renforcent leurs capacités à affronter des crises.

Depuis 2008, BNP Paribas Cardif sélectionne tous ses investissements en direct selon des critères ESG. Ce sont des critères exigeants qui sont pris en compte en complément des critères financiers traditionnels. Dans ce cadre, l’assureur privilégie les entreprises ayant les meilleures pratiques et les plus engagées dans la protection de l’environnement et des hommes.

En 2015, la COP 21 accélère le développement de l’ISR et donne notamment de la visibilité à la notion d’impact. De nombreux outils et méthodologies apparaissent pour mesurer l’impact social ou environnemental positif d’un investissement en complément des critères de performance financière. L’impact investing accélère son développement. L’offre de fonds thématiques ciblant un impact précis s’étoffe, souvent avec une visée sociale. Dans ce cadre, les objectifs sociaux et environnementaux des investissements sont prédéfinis et mesurés.

Il y a des domaines où la mesure de l’impact est plus évidente comme le logement. BNP Paribas Cardif finance plus de de 6 000 places de résidences hôtelières à vocation sociale via le fonds Hémisphère lancé par le groupe SNI et AMPERE Gestion et dédié au logement des personnes en difficulté. Ces places sont destinées à accueillir les populations les plus fragiles tout en leur proposant un accompagnement social. L’assureur investit également dans le logement intermédiaire. Près de 9 000 logements neufs ont été créés dans le cadre du fonds de Logement Intermédiaire (FLI) afin de permettre à des familles dont les revenus sont trop élevés pour le logement social et pas suffisants pour le marché libre de se loger à des prix abordables.

Mais pour monter en puissance sur l’impact investing, les institutionnels ont besoin que ce marché se structure. « Les investisseurs institutionnels ont besoin de s’appuyer sur des acteurs solides qui puissent sélectionner des projets, les suivre et mesurer l’impact social ou environnemental à travers des indicateurs de résultats » explique Olivier Héreil, Directeur général adjoint, en charge des Gestions d’actifs de BNP Paribas Cardif. Ce sont ces avancées méthodologiques qui détermineront le futur de ce nouveau type d’investissement responsable.