Agrégateur d’assurances, pour mieux assurer et anticiper les besoins des clients - news - Corporate
Saut au contenu

Agrégateur d’assurances, pour mieux assurer et anticiper les besoins des clients

31 janvier 2018

 

Qu’est-ce qu’un agrégateur ?

Un agrégateur est un automate qui va rechercher des informations sur des sites web et qui les restitue sur une seule page web. On parle souvent d’agrégateurs de news, de recettes de cuisines… Mais il existe aussi des agrégateurs bancaires qui se sont sensiblement développés ces dernières années. Ils permettent de centraliser les comptes bancaires de plusieurs établissements, mais aussi les avoirs (livret d’épargne, assurance vie…) et les dettes (crédit immobilier, crédit consommation…).   Les deux leaders français sont Bankin et Linxo qui totalisent plus de 3,1 millions d’utilisateurs, en Allemagne Figo fournit une solution à Consors Bank et l’américain Yodlee est présent en Europe et en Asie.
Ces agrégateurs développent des plateformes  afin d’intégrer de nouveaux produits et services de tiers (crédit immobilier, robot advisor…).

 

Pourquoi des agrégateurs d’assurance ?

La première fonction d’un agrégateur est de centraliser les contrats d’assurances. Un assureur n’offrant pas forcément toutes les assurances dont a besoin un client, celui-ci a pu souscrire des contrats auprès de plusieurs compagnies d’assurances. L’agrégateur synthétisera ainsi sur un écran l’ensemble des contrats du client avec les échéances, ainsi l’utilisateur gagnera en clarté et simplicité.

La majeure partie des agrégateurs permettent aux clients via un robot d’analyser les contrats d’assurances afin de proposer des  recommandations.
Le résultat de l’optimisation peut être  de résilier une assurance si le client est assuré plusieurs fois pour un même risque, d’arbitrer vers un autre assureur si le sien est trop cher à des garanties équivalentes ou de renforcer les couvertures d’un risque. Ces opérations peuvent se faire de plus en plus sur une place de marché offerte par l’agrégateur, qui percevra des commissions comme Broly au UK ou Policy Bazzar en Inde.

Certains agrégateurs vont plus loin dans l’accompagnement du client en proposant la gestion et le suivi des sinistres à l’utilisateur. Wefox en Suisse ou Clark en Allemagne  offrent cette solution  via leur Apps  ou via des partenaires bancaires.

 

Quelles sont les ambitions des agrégateurs d’assurance ?

Comme les agrégateurs bancaires qui peu à peu offrent des produits et services de tiers et se développent dans d’autres pays, les agrégateurs d’assurances qui se lancent actuellement le font dans plusieurs pays et vont développer rapidement une offre bancaire et d’épargne.
La start-up Hublio est un bel exemple d’agrégateur d’assurances qui se développe simultanément dans 6 pays européens et prépare une offre bancaire avec l’ambition de devenir l’assistant financier des utilisateurs.

 

Qu’en est-il des distributeurs historiques d’assurance ?

Offrir un tel service aux clients dont l’optimisation des contrats d’assurances pose de nombreuses questions, telles que la place des produits maison dans une offre en architecture ouverte, ou encore s’occuper de la gestion d’un sinistre d’un autre assureur…
Cependant, ce peut être une voie exploratoire pour répondre aux multi-challenges de la réglementation, de proposer de nouvelles couvertures et d’offrir plus de services aux clients afin de multiplier les contacts et pas seulement au moment d’un sinistre.

A Taiwan, BNP Paribas Cardif explore un projet d’iRobot pour aider les clients à gérer les garanties sur leurs produits (TV, four, smart phone…) ainsi que leurs assurances de protection et de prévoyance via une application.